User Story Map: un gros Plus pour votre Backlog

Le Story Map est l’un des éléments forts que j’ai retenus de ma dernière certification Product Owner, délivrée par Arlen Bankston (LithtSpeed). C’était en 2009.

MàJ (2013) : Depuis quelques années, l’exercice « User Story Mapping » est un incontournable du coaching de Product Owner

Jeff Patton - Story Map - http://agileproductdesign.com

Jeff Patton – Story Map – http://agileproductdesign.com

Intégré à un large radiateur d’informations, le User Story map est une dose supplémentaire d’UX (user Experience) dans votre projet Scrum, le complément idéal, voire indispensable de votre Backlog de produit.

Contrairement au Backlog de produit, le Story Map est multidimensionnel, plus visuel et plus collaboratif notamment au moment de sa construction.

Les règles sont simples:

  • Le User Story map représente donc le backlog de produit
  • Il est lié aux Personas, placés sur la gauche du Story Map
  • Il se lit sur 2 axes:
    • Horizontal, l’axe temporel – séquences d’action, que les ergonomes et les analystes apprécieront puisqu’il se fonde sur les analyses de l’activité et analyses métier
    • Vertical, l’axe priorité, qui servira à définir quelles User Stories seront retenues sur la release ou sur le sprint
  • Les grandes activités sont placée au dessus sur une ligne horizontale (les post it jaunes sur la photo qui suit), puis sont décomposées en User Stories (les post it bleus).
  • Les User Stories sont affichées en colonne sous l’activité dont elles dépendent et classées par priorité. La User Story la plus nécessaire à la réalisation de son Activité est placée le plus haut, les autres suivront par ordre d’importance (on peut se réfèrer au modèle de Kano pour le déterminer). Une décomposition trés fine et le respect des critères INVEST pour les User Stories est plus que souhaitable
Jeff Patton - Story Map - http://agileproductdesign.com

Jeff Patton – Story Map – http://agileproductdesign.com

Avec le Story Map, vous avez :

  • Des user Stories enfin liées les unes aux autres (c’était une vraie lacune de la technique des User Stories jusqu’alors)
  • L’association de toute une séquence d’actions et d’un Persona
  • Un point d’entrée évident vers d’autres livrables Ux, type Storyboards…
  • Une représentation concrète des flux et des séquences dans une approche très orientée Utilisateurs
  • Une véritable aide à la priorisation qui met l’accent sur les fonctionnalités nécessaires à la réalisation d’une activité

Bref, un Backlog de produit plus performant, un découpage des sprint et des release plus aisé, et une meilleure appropriation des backlogs (souvent indigestes) par les équipes.

Le User Story Map fait enfin VIVRE le Backlog aux yeux de tous!

jc-Qualitystreet

Jean Claude GROSJEAN - COACH d’Organisation. Coach d'Equipes - Coach Agile. J’accompagne la transformation des organisations et coach les PERSONNES, les EQUIPES dans leur nouveau parcours. La facilitation & la formation font aussi partie de mes activités. Me contacter: 06.20.98.58.40

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn

4 réflexions au sujet de « User Story Map: un gros Plus pour votre Backlog »

  1. Ping : Jean Claude Grosjean

  2. Ce type d’élément très visuel a réellement une forte valeur ajoutée, elle donne à chaque acteur du projet une vision rapide mais précise tout en étant participative et ludique (un grand merci aux post-it)

    Merci JC, encore un excellent partage de connaissance.

  3. CUT HERE dit :

    Sujet très pointu que tu nous montres là. Dans quels cas concrets de projet mettre en place ce type de process ? Tu l’as déjà fait ?

  4. Bonjour Jean-Claude,

    Merci une nouvelle fois pour ce partage très intéressant !

    Comment traduit-on User Story Map ?

    Au plaisir,

    Alexis

Les commentaires sont fermés.