Aucune image

User story : la forme c’est important !

Les « User Stories » sont de plus en plus utilisées sur les projets Agiles, et c’est une très bonne chose.

Leur simplicité, leur orientation à la fois « But Utilisateur » et « Valeur Business », ainsi que le focus immédiat sur les critères d’acceptation les rendent en effet terriblement efficaces pour les projets de conception.

Une fois la règle des 3 C assimilée (Carte, Conversation et Confirmation) et les critères INVEST bien décrits, quand les équipes et le Product Owner commencent à découvrir les stories, ils me demandent souvent si le format « User Voice » doit être respecté …
Ce format c’est le fameux :

En tant que < Rôle d'utilisateur >,
Je peux < But >,
Si bien que < Justification >

Un format au sein duquel,

Le rôle représente celui qui fait l’action et qui en bénéficie
Le but représente l’action accomplie
La valeur Business représente les bénéfices qui se dégagent de l’action
Alors, doit-on utiliser ce format ? Ma réponse est sans équivoque OUI…

Aucune image

User Story Map: un gros Plus pour votre Backlog

Le Story Map est l’un des éléments forts que j’ai retenus de ma dernière certification Product Owner, délivrée par Arlen Bankston (LithtSpeed).

Intégré à un large radiateur d’informations, le User Story map est une dose supplémentaire d’UX (user Experience) dans votre projet Scrum, le complément idéal, voire indispensable de votre Backlog de produit.

Contrairement au Backlog de produit, le Story Map est multidimensionnel, plus visuel et plus collaboratif notamment au moment de sa construction.
es règles sont simples:

* Le User Story map représente donc le backlog de produit
* Il est lié aux Personas, placés sur la gauche du Story Map
* Il se lit sur 2 axes:

* Horizontal, l’axe temporel – séquences d’action, que les ergonomes et les analystes apprécieront puisqu’il se fonde sur les analyses de l’activité et analyses métier