Un chef de projet qui déménage

L’avenir de la gestion de projet est indéniablement dans l’agilité loin du modèle « commander et contrôler ».
A la fois protecteur et facilitateur, le chef de projet agile (équivalent ScrumMaster si vous utilisez un process SCRUM) est avant tout au service de l’équipe et du projet, prêt à s’effacer pour aider l’équipe à gagner en autonomie, et générer une démarche collaborative.
Le chef de projet que je vous présente ici en images n’est quant à lui pas vraiment agile… d’ailleurs mieux vaut filer droit !

Merci à David et Robin pour la source.

Certes ce chef de projet est très (trop) protecteur, mais côté respect, c’est limite. Côté communication, on va l’essentiel… côté facilitation, comment dire ???
Il est omniprésent; il celui qui commande, celui qui contrôle, celui qui est craint. Et, l’équipe dans tout cela ?

Alors, voulez-vous vraiment d’un Terry Tate comme chef de projet ?

3 réflexions au sujet de « Un chef de projet qui déménage »

  1. Je devrais me mettre au foot americain moi aussi, je deviendrai p-e un super chef de projet 🙂
    Le coup de la cafetière en même temps c’est mérité et tellement … vrai 🙂

  2. Excellent. Je me suis permis un copié collé sur mon blog.

  3. Une très bonne description du rôle du chef de projet est faite dans le livre "Gestion de projet: vers les méthodes agiles de Véronique Messager Rota

Les commentaires sont fermés.