Manifeste pour une ERGONOMIE AGILE

Vous êtes nombreux à m’avoir sollicité sur cette question de l’Ergonome Agile :
en quoi consiste concrètement son travail dans des contextes UP, OpenUP, XP, SCRUM, DSDM ou Lean ?
Comment intégrer l’Expérience Utilisateur, le Design d’Interaction et le Graphisme dans un projet appliquant l’une de ces nouvelles méthodes, dites Agiles (car opposées aux cycles de développement traditionnels, en cascade ou V) ?

Tout d’abord, un constat : l’intégration d’une conception centrée utilisateur dans un contexte Agile n’est pas aisée, l’ergonome n’est pas attendu, et s’il ne parvient pas à prouver rapidement sa plus value, ou pire s’il retarde les équipes de dév. … on le sortira poliment du projet, c’est ça le Lean Thinking !!
Pourtant, croyez-moi les projets Agile ont un réel besoin d’ergonomie !!

L’ergonome Agile introduisait la nécessité pour nous autres Ergonomes ou Spécialistes de l’Interface Utilisateur, d’adapter notre démarche, nos outils et nos ivrables pour une collaboration plus efficace au sein d’équipes fonctionnant en mode itératif, incrémental. Cet article vous présente donc quelques pistes concrètes d’intégration de notre démarche mais n’hésitez pas à me contacter si vous voulez en savoir plus …

« … Le temps est donc venu pour l’ergonome de devenir Agile … », telle était donc ma précédente conclusion, mais quelles spécificités du profil de l’Ergonome Agile vont rendre sa collaboration plus efficace et surtout plus efficiente ? Quelles dimensions de son activité seront bénéfiques au projet, au client, aux utilisateurs finaux et en quoi son intervention donnera-t-elle satisfaction à l’équipe de développement ?

D’ABORD LE PROFIL DE L’ERGONOME AGILE
L’ergonome Agile possède…

  • L’ergonome Agile possède une connaissance pointue des principales méthodes Agiles : terminologie (trés spécifique et variable selon les méthodes), rôles et surtout techniques mises en œuvre par chacune des méthodes XP, SCRUM… D’ailleurs, à quand l’enseignement des méthodes Agiles dans les formations d’ergonomie, à l’instar de ce que propose Claude Aubry du côté de Toulouse ? Revisiter l’Agile Manifesto, ses 4 valeurs, ses 12 pratiques pourrait être un bon point de départ.
  • L’ergonome Agile est un ergonome expérimenté, qui maîtrise ses techniques et ses outils. Sur un projet donné, une fois la technique choisie, il ne doit pas hésiter sur la mise en œuvre de celle-ci. La pression temporelle est forte sur une itération d’environ 4 semaines (un sprint) : nul temps de s’égarer et de se poser des questions sur la façon de faire un test utilisateur, de créer des personas, d’analyser des interviews ou encore de décrire un enchaînement de tâche. Entendons-nous bien, je parle de la technique, pas du contenu à travailler … De même, l’outil de prototypage (maquettage) qu’il utilise ne doit avoir aucun secret pour lui.
  • L’ergonome Agile maîtrise le fonctionnement itératif et la boucle: estimation – planification – réalisation – évaluation – adaptation. Il respecte le Timeboxing et sait estimer, planifier, découper son travail dans le compromis, en s’adaptant aux priorités du projet (contenu des plans d’itération ou backlog de produit) tout en préservant une démarche « User Experience » cohérente.
  • L’ergonome Agile sait avant tout garder l’Esprit AGILE : réactivité, écoute, adaptation, transparence, simplicité, engagement, collaboration, concision … et esprit d’équipe au service à la fois de son équipe, de son client, de ses utilisateurs.

ENSUITE L’ACTIVITE DE L’ERGONOME AGILE
Toujours : du recueil et de l’analyse du besoin, de l’observation des comportements, du travail sur les problématiques d’interface … mais le tout envisagé peut être un peu différemment, et de toute façon à ADAPTER, AJUSTER selon les contextes (projets, équipes …).

Organisation

  • L’ergonome Agile est un membre de l’équipe de projet, et participe à ce titre à toutes les réunions de début, fin d’itération (sprint) ainsi qu’aux scrums (quotidiens ou n fois par semaine)
  • L’ergonome Agile se trouve physiquement parmi des équipes de développement (sauf cas Offshore où d’autres moyens existent pour faciliter les échanges et la communication). L’idée est sur certains points d’approcher le Pair Designing.
  • L’ergonome Agile doit s’organiser pour être prêt le jour J et livrer ce qu’on attend de lui au moment t : le timeboxing est exigeant.

Sprint 0 / Itération initiale en Inception

  • De l’Exploration et de la découverte (Ateliers, User Stories, Personas, Storyboarding…)
  • Plus de polyvalence mais pas de gros bouleversements

Les toutes Premières itérations

  • De l’Expertise et du Travail collaboratif
  • Sortir du schéma « Big Design UP Front », préfèrer le « High Level » (posture applicative)
  • Eviter les grandes (et longues) études utilisateurs (feedback rapide)

Les Itérations suivantes

  • Du Feedback, de l’adaptation (mode réactif) mais surtout « Juste ce qu’il faut »
  • Proposer un travail au plus juste (contenu / Timing), notamment pour les tests utilisateurs et le prototypage rapide (Visio / Whiteboard)
  • Ajuster son travail en fonction de ses destinataires dans une approche toujours plus collaborative

Ce Manifeste se devant de rester « synthétique », je ne rentrerai pas dans les détails. Pour une description approfondie du contenu, du timing et des modalités spécifiques de l’intervention au cours ces différentes itérations, ainsi que sur la façon de l’ajuster à vos prores contextes, n’hésitez pas à me contacter.

Bref, beaucoup de choses, mais pour tout cela, l’ergonome AGILE peut bénéficier de leviers forts sur lesquels il va pouvoir asseoir son action: _livraisons fréquentes, validation continue, coopération et implication forte__ des clients et utilisateurs tout au long du projet, accent mis sur la simplicité et sur la communication au sein de l’équipe.

Enfin, pour les adeptes du CMMI, sachez que ces activités de l’Ergonome Agile peuvent vous faire marquer des points sur des domaines de processus tels que REQM (Gestion des exigences), RD (Développement des exigences), TS (Solution technique), VER (Vérification) ou encore VAL (Validation).

921 views

One thought on “Manifeste pour une ERGONOMIE AGILE

  1. Voilà une vision intéressante de l’ergonomie agile, mais je pense qu’elle s’inscrit plus largement dans une réflexion fonctionnelle et dans de la gestion projet.
    Au vue de ce que je lis, l’ergonome agile qui se doit d’être expérimenté a tout intéret à avoir des qualités précises sur l’analyse fonctionnelle avec une capacité d’apprentissage métier (du client), et de la gestion de projet :-)

Comments are closed.