Au fait c’est quoi l’agilité? Qu’est ce qu’une organisation agile ?

La question se pose régulièrement.  Alors voici ci dessous ma définition de l’agilité (version mise à jour de 2016 qui intègre en son sein le client et les employés). Cette définition de l’agile que vous retrouvez donc dans cet autre article est toujours d’actualité et se retrouve dans mon nouveau livre « Culture Agile » paru en octobre 2018.

Mais allons à l’essentiel, l’agilité c’est…

L’agilité est la capacité d’une organisation à ravir ses Clients et ses Employés, tout en s’adaptant -à temps- aux changements de son environnement

Grosjean, 2016

L’article que vous êtes en train de lire revient sur mes propres réflexions en la matière et ma première tentative de définition datant de 2011. Elle y intégrait déjà la valeur pour le client mais pas la dimension employés ! Les temps changent, le monde évolue, le concept même d’agilité également :

L’agilité est la capacité d’une organisation à créer de la valeur et à ravir son client, tout en favorisant et en s’adaptant -à temps- aux changements de son environnement

Cette définition vient enrichir une récente réflexion de  mon camarade bloggeur Claude Aubry sur Twitter, citation que j’avais  trouvée instantanément très juste et inspirante mais pour laquelle il me manquait un petit quelque chose…

Il me manquait… LE CLIENT,  l’élément  fédérateur d’une organisation,  la seule ambition viable sur le long terme, et le principal axe de différentiation d’une organisation face à ses concurrents.

Car c’est bien le challenge de demain: LIVRER TOT DE LA VALEUR mais aussi RAVIR SON CLIENT EN CONTINU (et plus simplement le satisfaire) dans un environnement toujours plus complexe et plus incertain. Pour cela, l’organisation agile se devra d’être à la fois  PROACTIVE, ACTIVE et REACTIVE!

Bref, j’espère que Claude, vous autres chers lecteurs et plein d’autres se retrouveront dans cette définition.

M à J Octobre 2018 : Plus d’éléments sur l’agilité et la culture agile dans mon nouveau livre :

agile culture

culture agile le livre

Note:  pour qualifier cette fois-ci les méthodes agiles, vous avez cette belle définition

jc-Qualitystreet

Jean Claude GROSJEAN - COACH d’Organisation. Coach d'Equipes - Coach Agile. J’accompagne la transformation des organisations et coach les PERSONNES, les EQUIPES dans leur nouveau parcours. La facilitation & la formation font aussi partie de mes activités. Me contacter: 06.20.98.58.40

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn

A propos de jc-Qualitystreet 388 Articles
Jean Claude GROSJEAN - COACH d’Organisation. Coach d'Equipes - Coach Agile. J’accompagne la transformation des organisations et coach les PERSONNES, les EQUIPES dans leur nouveau parcours. La facilitation & la formation font aussi partie de mes activités. Me contacter: 06.20.98.58.40

10 Comments

  1. (Forgive me writing in English but I’m too out of practice writing in French)

    I like your definition, but I think it’s missing something important that I like in Elisabeth Hendrickson’s definition – that the team does all this while maintaining a sustainable pace. In order to have a sustainable pace, you have to keep your technical debt to a manageable level. That will probably require practices such as clean coding, TDD, ATDD, refactoring, continuous integration, exploratory testing and the like. It’s an important component. There are teams who might delight their customers for awhile – but eventually get bogged down in technical debt because they cut corners and didn’t take time to support their code with automated regression tests, get and use quick feedback, and so on.

  2. Hi Lisa,

    Thanks for your comment.
    I wanted to keep the definition short and « high level » (organizational level). Agility goes further than the team and the individual. Delivering value early, delighting the client continuously, fostering and adapting to change is not only a team responsability but is everyone’s business.
    Things must change and these components should constitute the ambition of the entire organization.
    According to me, introducing the term « sustainable pace » (a crucial agile principle) in the definition is not really appropriate (too detailed). I prefered using the word « continuously.
    But if you want to ensure the continuous delight of the clients, the sustainable pace (both a goal and a means) must be maintained at the team level using the various practices you mentionned.

    JC

Les commentaires sont fermés.