Storytelling et Interface MultiTouch: la DEMO qui fait mouche !

Le STORYTELLING, c’est l’art de raconter des histories et de donner vie à nos utilisateurs cibles …
car oui on aime tous raconter mais aussi entendre de belles histoires !

Le visionnage de cette Demo réalisée par le pôle Ergonomie de Steria pour le concours MultiTouch SNCF me conforte dans l’idée de l’efficacité du STORYTELLING en Conception Centrée Utilisateur. En effet, je  n’assiste pas passivement à une simple présentation de produit ennuyeuse, comme c’est souvent le cas, je me projette, j’entre dans le quotidien ou dans un moment de vie d’un véritable utilisateur.

Le point de départ, c’est donc toujours l’utilisateur, notre persona par exemple. Dans cette démo, c’est « Oscar, un jeune homme bien sous tout rapport, drôle, intelligent … », quelqu’un surtout qui a des BUTS à atteindre et des TACHES à réaliser.

Le STORYTELLING va simplement scénariser le tout, l’enrober de faits et ajouter une dimension humaine, affective et émotionnelle pour captiver l’attention et favoriser la mémorisation. Et c’est vrai qu’au final, après avoir visionné les autres films (car il s’agit d’un concours, il y a même un vote), c’est bien celui-ci qui me laisse la meilleure impression, d’autant que les interactions sont plutôt bien pensées.

De l’audace mais surtout ne pas oublier l’interface

Qu’il soit textuel ou animé, le storytelling ne doit pas perdre de vue le produit qu’il sert !

Pour être efficace notamment en phase de conception,  le scénario doit donc se centrer avant tout sur l’activité des utilisateurs. Aussi les buts doivent-ils représenter le fil rouge de l’histoire.

On doit  impérativement mettre l’accent sur l’interaction (le plus important dans ce contexte). Dans cette DEMO, c’est aussi le cas avec par exemple l’interface constamment en toile de fond, un dialogue Homme – Ordinateur permanent, mais aussi du mouvement, quelques gros plans appropriés,  des éléments de narration et d’incitation bien placés .

Bref le tout est plutôt réussi !

Jean Claude GROSJEAN - COACH d’Organisation. Coach d'Equipes - Coach Agile. J’accompagne la transformation des organisations et coach les PERSONNES, les EQUIPES dans leur nouveau parcours. La facilitation & la formation font aussi partie de mes activités. Me contacter: 06.20.98.58.40

Follow Me:
TwitterLinkedIn

799 views

14 thoughts on “Storytelling et Interface MultiTouch: la DEMO qui fait mouche !

  1. Pingback: Jean Claude Grosjean

  2. Pingback: OlivierBeauvais

  3. c’est du beau travail en effet

    Maria

  4. Pingback: Prestataires.com

  5. Pingback: Akostic

  6. Pingback: J-S Chouinard

  7. Pingback: AWooldridge (storyt)

  8. C’est effectivement une belle histoire. La réalisation est excellente, le rythme est là, l’intérêt est suscité pas forcément par le sujet de la présentation (les IHM), mais par une histoire secondaire.

    Sauf que… on est aussi loin de la réalité que dans « Minority report »…

    Il faut choisir entre faire du cinéma et faire de la conception centrée utilisateur. L’utilisation de scénarios d’usage idéalise les tâches et ne rend pas la réalité des utilisateurs et des usages.

    En situation « réel » il serait arrivé, avec une queue de 5 personnes devant lui, avec en tête Mme Michu qui n’arrive pas à se servir du logiciel. Les vendeurs ne sont plus là, ils sont retourné à leurs guichets. Ils en avaient assez de faire l’interface HVM (Humain Vendeur Machine), alors qu’ils sont dix fois plus efficaces au guichet avec leur logiciel.

    Puis il n’irait pas de Marseilles à Paris, mais de Plouhinec les choux à Becon les ornières avec 3 changements, 5 trains différents à chaque fois, mais certains pas dispos avec le tarif qu’il souhaite (c’est un étudiant, il est fauché !). Si enfin, il arrivait à avoir un billet, son téléphone ne serait pas compatible avec le système et donc on lui donnerait un code pour allez retirer son billet au guichet. De toutes manières, il y aura une grève ou de la neige le jour j et il n’arrivera jamais à temps…

    Oui, je sais, c’est moins glamour, mais c’est l’activité réelle !

    Accessoirement ce « concours » est ce que l’on appelle un appel d’offre inéquitable. Il suffit lire l’article 10 du règlement. plus d’infos : Liste noire des appels d’offres de design et de communication http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2009/01/01/Liste-noire-des-appels-d-offres-de-design-et-de-communication-1.html

  9. Bonjour,

    @Raphael Y. : il ne s’agit pas ici de montrer la réalité, mais de présenter un concept (qui donc ne constitue qu’une piste d’un système futur), en le mettant en valeur par une mise en scène… Tout simplement.

    En tout cas, beau film, plutot sympa à regarger et ma foi, assez didactique sur l’utilisation de l’interface.

    Bon Noel à tous !

  10. @Raphaël Je ne suis pas persuadé que la situation réelle que tu décris soit la « plus réelle » et la plus représentative (mais c’est un autre débat)…
    Ce produit, j’imagine, aura ses propres objectifs, vraisemblablement une cible elle aussi bien définie… et ce concours ne semble être qu’une toute première étape d’un long processus.

    La vidéo exploite le storytelling et présente un prototype, ou plutôt des concepts dans un esprit « concours », soumis à un jury et à un vote populaire qu’il faut séduire : c’est le contexte, il faut le garder à l’esprit.

    Quant au concours en lui même, à titre personnel, je n’y vois pas grand mal. De toute façon, personne ne nous oblige à y participer; moi par exemple, je me contente de regarder les videos :)

    Effectivement, c’est tout benef pour la SNCF, mais côté agence ou SSII c’est l’opportunité de se donner de la visibilité, de challenger ses idées, de gagner en experience en faisant travailler ses équipes sur de nouvelles techno dans un but précis, en conditions réelles, mode projets (timebox). Mine de rien, c’est aussi une référence de plus (un proptotype qui marche, c’est une référence), sans oublier les programmes innovation qui peuvent parfois rapporter des sous.

    Le côté « pour la gloire » semble ressortir à court terme (hormis les prix pour les gagnants). Maintenant, tous les ROI ne se calculent pas à court terme et de manière simple et rapide.

    Enfin, je trouve plutôt intéressant que l’ergonomie pénétre le monde des grandes SSII, participe à
    de tels projets, voire même les porte comme c’est le cas pour Steria !

  11. Concernant le « concours », J’espère bien que tu n’est pas obligé d’y participer ! Surtout que ceux qui y participent, gagnant ou pas, cède l’ensemble de leurs droits à la SNCF sans limite de droit et de durée.

    Cela ne fait que dévaloriser la profession, en faisant croire que l’on peut trouver des concepts « innovants » d’IHM sans y consacrer du temps, de l’argent et qu’ils n’ont pas vraiment de valeurs vu qu’on les cèdes gracieusement.

    Et en regardant de plus prés les vidéos, une fois évacué l’aspect WAHOU, en ne s’intéressant qu’aux IHM, c’est d’une platitude absolue. Il n’y a rien de nouveau. Ce qui n’est pas étonnant, car les participants ne vont pas consacrer des moyens importants pour les trouver de bonnes idées à donner à la SNCF.

  12. Bien d’accord avec l’analyse de Raphael, un bien joli film, rien à redire sur sa capacité à faire rêver mais j’étais venu voir un produit issu d’une conception centrée utilisateurs… peut être faut il rajouter « conception centrée fantasme utilisateurs ».

  13. Pingback: Mohamed Ik Boulabiar

  14. Pingback: Le Guillou Aurélie

Comments are closed.