Sprint 0: et si on en parlait ?

Sprint 0, Iteration 0, Préparation, ou Inception … des mots différents pour une même réalité, celle que tout développement agile a besoin d’une courte période de préparation, durant laquelle l’équipe Agile va prendre ses marques, avant de s’engager dans une nouvelle release…

Amis Développeurs, Clients, Product Owner ou ScrumMasters pas de panique !
Certes, l’Agile Manifesto vous invite à livrer « un produit qui marche » à chaque sprint, à chaque itération; Jeff Sutherland en remet même une couche avec son Nokia Test … OK …
mais le sprint 0 n’est pas tout à fait un vrai Sprint.
Alors ne brûlez pas les étapes, au contraire sachez exploiter et profiter de ces quelques jours ou semaines (2/3/4) pour vous poser, mettre votre projet sur de bons rails et apprendre à travailler ensemble.

CONCRETEMENT, que devrez vous faire impérativement en Sprint 0 ?

  • Partager une Vision claire du projet (ça inclut pas mal de choses)
  • Déterminer un plan de release
  • Produire un Backlog de produit (« product backlog »), estimé et priorisé (couvrant la release)
  • Préparer l’environnement de développement
  • Selon les contextes, travailler l’architecture
  • Rôder l’équipe … à tous les niveaux et notamment sur un backlog initial
  • Sans oublier vous offrir une belle rétrospective !

D’ailleurs, à titre personnel, j’avoue que ce sprint 0 me plaît plutôt bien :

  • En tant que coach Agile, j’apprécie cette période de transition pour une équipe qui bascule des méthodes traditionnelles vers les méthodes Agiles. C’est aussi un moment privilégié pour toute nouvelle équipe pour construire sa collaboration, prendre ses marques et travailler ensemble.
    C’est le moment pour moi d’informer, de former, de répondre aux interrogations, de préparer war rooms et autres radiateurs d’information tout en rassurant, souvent.
  • En tant qu’Ergonome, Interaction Designer, c’est le temps de la découverte et de l’exploration et des premiers ateliers de travail pour faire émerger user stories, epics et personas. Ça peut être un premier niveau de storyboarding (trés macro) et la définition de la posture de l’interface.

Autrement dit sur un même projet, si nous décidons de collaborer sur ces deux sujets, nous risquons de passer pas mal de temps ensemble durant ce sprint 0 !

2 réflexions au sujet de « Sprint 0: et si on en parlait ? »

  1. Je confirme Jean-Claude. Belle étape que ce sprint 0. Le choc culturel est grand pour toute l’équipe lorsqu’elle commence à pratiquer. Un coach est bien utile pour soutenir scrumaster et product owner débutant 😉
    J’attends avec impatience la retrospective. En tout cas, pour une prochaine fois, c’est retenu, on ne rentre pas dans un projet avec une nouvelle équipe Scrum sans sprint 0,mais aussi sans bien le préparer.

  2. Du moment que les personnes sont motivées… tout va !

    et n’oublie pas notre postulat: "nous devons comprendre et croire vraiment que chacun a donné le meilleur de lui même …."

    La rétrospective fut belle.

Les commentaires sont fermés.