Le timeboxing c’est super mais…

Le Timeboxing au final c’est super mais ce n’est pas si facile

… tel est en substance ce qui ressort des équipes qui appliquent ce principe fondamental de l’Agilité.

Le Timeboxing consiste à découper un projet en tranches de temps de durée fixe ; celles-ci constitueront les itérations (ou sprints), sorte de mini-projets « à taille humaine » au cours desquels les activités d’ingénierie (exigences, ergonomie, conception, développement, test…) vont se dérouler (on parle alors de développement itératif…).

Le principe est simple : la DATE FIXEE NE BOUGE PAS, le contenu de l’itération est la variable ajustable (on peut par exemple retirer les fonctionnalités à réaliser dans l’itération n et les passer en n+1). Du fait de sa simplicité, le Timeboxing est souvent présenté rapidement sans que soit réellement mesuré son impact, énorme, sur le Projet, l’Equipe et le Client. Contraignant au départ, il suppose en effet :

  • d’envisager les projets vraiment différemment car la tendance est aisée de faire ou laisser glisser …
  • d’avoir une discipline et de responsabiliser les équipes, vers un seul but … la livraison de fin d’itération (sans cela c’est mort !)
  • d’effectuer un vrai travail d’estimation et de planification, au préalable pour le projet ou la release, et régulièrement à chaque itération pour envisager le contenu de l’itération suivante (feedback, adaptation, estimation)
  • d’être à la fois souple et rigoureux sur la politique de tests pour une itération

Mais les bénéfices sont bel et bien réels … le Timeboxing est un élément très apprécié par les équipes de dév. (Processus Unifié : capitalisation) :

  • Il oblige à hiérarchiser les objectifs
  • Il donne une cadence à l’équipe mais aussi des repères, des deadlines claires : c’est stimulant
  • Il procure un sentiment d’avancement et de satisfaction puisque chaque fin d’itération est marquée par une livraison
  • Il rassure tout le monde, Clients et Instances dirigeantes, en donnant de la visibilité. Fini l’effet Tunnel : on sait exactement où on en est !
  • Il vous donne une bonne monnaie d’échanges ; vous ne fournissez pas de planning ultra détaillé au début, OK, en contrepartie vous vous engagés pour un périmètre et sur des jalons précis
  • Il est trés précieux dans un contexte Offshore
  • Pour moi Ergonome, c’est l’occasion d’envisager des Tests Utilisateurs de manière précoce et régulière

Et les dérapages ? s’il y a dérapages, ils doivent être minimes… S’ils se répètent ou si vous ne parvenez pas à livrer régulièrement : révisez vos estimations, réfléchissez à la vélocité de votre équipe, bref recherchez les causes (même si les rétrospectives de fin d’itération, ce n’est pas uniquement en cas de dérapage) et agissez, quitte à tout arrêter pour repartir sur des bases enrichies et plus fiables. Les jalons du Processus Unifié peuvent aussi servir à ça !

1 200 views