SHU HA RI

… une vision simple et opérationnelle de l’apprentissage qui décrit 3 états comportementaux par lesquels passe un individu quand il apprend de nouvelles techniques.

SHU HA RI est le principe d’apprentissage clé des arts martiaux japonais (aikido, judo, karaté…), et notamment de l’étude des katas. Alistair Cockburn, bien connu de la communauté Agile (ASD) et pour son ouvrage sur les cas d’utilisation a repris ce principe pour la conception de produits.
Voici les trois stades:

  • SHU : Suivre les règles (aussi pour les conserver et les protèger). On se concentre sur la tâche qu’on a à réaliser pour être en mesure de copier la technique. S’il existe plusieurs façons de faire, on se concentre uniquement sur l’une d’entre elles.
    Dans les arts martiaux : « le disciple se doit de suivre aveuglément l’enseignement de son Maître ».
  • HA : Comprendre les règles . On comprend ce qui se cache derrière, on peut faire le lien avec d’autres pratiques et voir les limites de l’une ou l’autre.
    Dans les arts martiaux, le pratiquant peut à ce stade, prendre une grande liberté sur les formes apprises, connues.
  • RI : Se détacher des règles, adapter . Les techniques sont intégrées, utilisées de manière appropriées, ajustées aux contextes, parfois même modifiées.
    Dans les arts martiaux, le pratiquant est désormais libre de ses choix et des ses orientations car il est devenu son propre guide.

Comme Cockburn, je trouve SHU HA RI tout à fait pertinent et transposable au delà des arts martiaux à toute sorte de situations professionnelles et d’apprentissage: nouvelles méthodes de travail, méthodes et pratiques de conception, agilité, façon d’envisager l’utilisation d’un produit, activités et support de formation …

Pour finir, petit bonjour à Jacques, mon premier sensei et à Thierry (1er dan depuis peu)  !

4 thoughts on “SHU HA RI

  1. Très bien, donc, je ne dirai plus à mon équipe
    Avant de faire n’importe quoi avec mes process CMMI, essayez au moins de les appliquer et arrêtez un peu de râler systématiquement"
    mais plutôt
    "Il faut du temps pour être RI, concentrez votre énergie sur le SHU et soyez patients"

    ;)

  2. Pingback: Blog Excilys » Kanban et Scrum : Tirer le meilleur des deux – la traduction

  3. Pingback: Jean Claude Grosjean

  4. Pingback: lisacrispin

Comments are closed.