Culture Agile : Stop aux impostures

« L’agilité est la capacité d’une organisation à ravir ses clients et ses employés, tout en s’adaptant -à temps- aux changements de son environnement » Grosjean, 2016

Autour de ces 3 dimensions clés (satisfaction des clients – satisfaction des employés – capacité à s’adapter au changement), et des pratiques qui les soutiennent, l’agilité est une vraie réponse aux problématiques d’aujourd’hui et de demain pour la plupart des entreprises.

Et la culture Agile ?

CultureAgile

Avec le temps j’avoue que l’éternel débat Faire de l’agile vs Etre Agile ne me satisfait plus. Il est clair qu’adopter de manière isolée un ensemble de pratiques agiles ne suffit pas à rendre une organisation agile mais je suis las d’entendre ici ou là, parmi certains agilistes, ou coachs agiles –ils sont de plus en plus nombreux 🙂 – ce type de sortie pour clore le débat :

– Non tu vois l’agilité… c’est avant tout un état d’esprit.  (sans autre argument; point final, fin de la discussion)

Je trouve cela justement trop facile… fermé, réducteur parfois même hautain…

Alors évidemment cela n’engage que moi, mais selon moi l’agilité (et ses trois dimensions clés, Clients, Employés, Changement, facilement mesurables) s’accompagne de huit conditions ou accélérateurs pour qu’une véritable culture agile puisse s’installer durablement dans une organisation:

  1. Le  travail ensemble (avec de petites équipes et au travers d’une dynamique de coopération et de collaboration)
  2. L’expérimentation (autour notamment du droit à l’erreur ou encore de l’innovation)
  3. Le partage (au travers par exemple de la transparence de l’information et des communautés de pratique)
  4. Le feedback (à de multiples niveaux : côté client sur les produits qui sont livrés ; côté collaborateurs sur le travail effectué)
  5. L’amélioration continue (en terme de réflexion et d’actions)
  6. La valeur (non seulement pour le client mais aussi pour toutes les activités déclenchées dans l’entreprise)
  7. La confiance (sans celle-ci difficile de construire de bonnes relations et d’obtenir une entreprise qui fonctionne)
  8. L’auto-organisation (capacité d’une équipe à décider de l’organisation de ses propres activités pour atteindre les objectifs fixés ou pour résoudre les problèmes auxquels elle est confrontée)

La culture agile c’est donc ce tout indissociable mais c’est aussi et surtout très « palpable » !

Jean Claude GROSJEAN - COACH d’Organisation. Coach d'Equipes - Coach Agile. J’accompagne la transformation des organisations et coach les PERSONNES, les EQUIPES dans leur nouveau parcours. La facilitation & la formation font aussi partie de mes activités. Me contacter: 06.20.98.58.40

Follow Me:
TwitterLinkedIn

3 419 views

One thought on “Culture Agile : Stop aux impostures

  1. Il manque juste la version alternative avec « usagers » plutôt que « clients », et – dans le secteur public, bien sûr… – j’applaudirais des deux mains, oubliant presque mon faible niveau personnel d’agilité ! 😉

Comments are closed.