Méthode Delphi : simple et efficace

La méthode Delphi (Wideband Delphi) consiste à organiser la consultation d’experts, soumis à des vagues successives de questionnement sur un sujet précis pour mettre en évidence les convergences et les consensus.
C’est une technique de facilitation majeure, qui part du principe que l’intelligence du Groupe est supérieure à la somme des intelligences individuelles. Et vous verrez, cela se vérifie très vite !

Cette méthode, très efficace et à la précision redoutable, est notamment très utilisée dans les projets de développement informatique pour estimer des charges, des durées, en complément ou à la place de techniques plus « complexes » (et moins collaboratives) telle que la technique des points de cas d’utilisation.
L’une de ses formes dérivées est le très populaire Planning Poker, utilisé pour l’estimation des User Stories dans le cadre des méthodes Agiles, XP, SCRUM notamment.

La méthode Delphi s’exécute généralement sur 1 ou 2 tours…

Démarche à suivre

  • Étape 1 : Le modérateur prépare une courte présentation du projet ou demande à un client, un analyste, un chef de produit de présenter sa problématique
  • Étape 2 : Le modérateur demande les estimations individuelles à 3 experts
  • Étape 3 : Chaque expert fait son estimation dans son coin, comme il le souhaite
  • Étape 4 : Le modérateur collecte les résultats (anonymes) et calcule la moyenne
  • Étape 5 : Le modérateur informe les experts de cette moyenne (on peut l’écrire sur un tableau blanc par exemple) : chacun peut alors évaluer sa propre estimation par rapport à cette moyenne. On échange sur les résultats, on argumente … Fin du 1er tour
  • Étape 6 : Le modérateur demande à nouveau les estimations individuelles aux experts qui livrent encore leur estimation
  • Étape 7 : Le modérateur collecte à nouveau les résultats et calcule la moyenne
  • Étape 8 : Le modérateur informe les experts de cette moyenne. Il y a de nouveau discussion … Fin du 2ème tour

Comme je le disais précédemment, les consensus s’obtiennent généralement à ce stade… Mais si rien ne se décide, on peut :

  • soit faire un 3ème tour …
  • soit appliquer la formule suivante:

Estimation finale = (Estimation Optimiste + 4 Estimation Intermédiaire + Estimation Pessimiste) / 6 ± (Pessimiste – Optimiste) /6

Au fond, la seule contrainte, c’est de s’entourer des bonnes personnes !

2 513 views

5 thoughts on “Méthode Delphi : simple et efficace

  1. Salut,

    Dans le cadre d’une réponse à un appel d’offre, où on met en place un groupe d’expert (souvent un par domaine) pour travailler ensemble, on se trouve dans un contexte similaire ?
    =>Chaque expert donne son estimation (pas de chiffre ici mais une vision, des idées) ensuite le modérateur (animateur, responsable de la réponse) fait la moyenne (fait son choix parmi les propositions).

  2. Salut Mathieu,

    La méthode Delphi a pas mal de variantes : le principe de base étant la consultation d’experts.
    La démarche que je présente est à envisager principalement dans un contexte d’estimation chiffrée de charges, durées, coûts dans le cadre de développements informatiques.

  3. Bonjour,

    D’où vient la variante de la formule de PERT ? c’est issu de Delphi ?

    J’ai fait utiliser la formule basique de PERT en dernier court parmi d’autres méthodes pour les estimations de charges mais les résultats sont vraiment peu probants. J’ai donc suggéré des variantes en changeant les poids dans la formule (notamment une pondération plus importante de la Pessimiste) mais celle que tu propose, je ne la connaissais pas.

  4. jc-Qualitystreet says:

    Non non c’est bien issu de PERT mais j’avais perdu au passage le /6 pour l’écart type. C’est rectifié !

  5. En fait, on peut aller plus loin grâce aux statistiques issus de l’analyse de nombreux projets. Les estimations sur les projets informatiques suivent à peu près une loi normale et donc la moyenne pondérée E=(O+4*N+P)/6 n’est fiable qu’à 50%. En gros on a une chance sur deux de faire le travail dans cette estimation.
    E +/- ET => 68,3%
    E +/- 2ET => 95,4%
    E +/- 2ET => 99,7%
    Bref on peut choisir son risque/coût de réussite en fonction de l’estimation

Comments are closed.